Liens d'accessibilité

Ebola fait 3 morts en RDC


Une femme souffrant de diarrhée sanglante, de maux de tête et de fièvre élevée, les signes classiques d'Ebola, attend le service d'urgence de l'Hôpital général de Kikwit, à 250 milles au sud-est de Kinshasa, 17 mai 1995.

Les autorités congolaises et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) annoncent une épidémie d'Ebola dans le nord-est de la RDC. Au moins trois morts ont été enregistrés, selon l'OMS.

Selon le ministre de la santé, Oly Ilunga Kalenga, neuf cas de fièvre hémorragique dont deux décès ont été notifiés dans la zone de sante de Likati, territoire d’Aketi dans la province de Bas-Uélé, depuis le 22 avril.

"Des cinq échantillons de sang prélevés chez les cas suspects et analysés à l’INRB (Institut national des recherches bio-médiales) jeudi 11 mai 2017, un s’est révélé positif au virus Ebola sérotype Zaïre par RT-PCR", indique M. Ilunga.

Déclaration du ministre de la santé Oly Ilunga Kalenga, 12 mai 2017.
Déclaration du ministre de la santé Oly Ilunga Kalenga, 12 mai 2017.

​La RDC est à sa huitième épidémie d’Ebola.

​Les autorités appellent la population à ne pas céder à la panique.

Elles disent avoir pris toutes les dispositions utiles pour riposter promptement et efficacement à cette nouvelle épidémie de la maladie à virus d’Ebola.

"Dès demain, une équipe sera déployée sur terrain", a promis M. Ilunga.

Selon un communiqué de l'OMS, l'épidémie a déjà fait trois morts depuis le 22 avril.

Elle touche une zone de forêt équatoriale dans la province du Bas-Uélé, frontalière de la Centrafrique.

​Le 11 Mai 2017, le ministère de la Santé de la République démocratique du Congo a notifié l’OMS et partenaires d’un cas confirmé d'Ebola, annonce un tweet de l'organisation.

​La dernière épidémie d'Ebola en RDC remonte à 2014. Rapidement circonscrite, elle avait fait officiellement 49 morts.

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG