Liens d'accessibilité

Des affrontements violents ont éclaté dans la province de Kasaï-Occidental en RDC


Un groupe de femmes regardent les équipes de secours qui ramassent des corps après un accident de train à Kananga, Kasaï-Occidental, 4 août 2007 (Photo d'illustration).

Les affrontements qui ont éclaté mardi à Tshikapa, dans le centre de la République démocratique du Congo, entre forces de sécurité et partisans d'un chef traditionnel tué en août, se sont poursuivis ce week- end.

Des militaires congolais ont affronté des miliciens du chef traditionnels Kamwina Nsapu à Tshikapa selon Radio Okapi, une radio congolaise.

Toujours selon la radio qui a réussi à avoir un témoin au téléphone, la population est restée cachée dans les maisons, en attendant que les coups de feu s'arrêtent.

Il a affirmé que "des militaires venus en renfort de Kinshasa ont été déployés" plus tard dans la soirée, à Tshikapa.

Lors de ces affrontements, il y aurait eu cinq habitants tués par des balles perdues. Trois miliciens auraient également perdus la vie.

Selon le maire de la ville, le calme est revenu à Tshikapa.

Kamwina Nsapu a été tué en août après s'être opposé aux autorités locales. Depuis, les provinces voisines du Kasaï sont le théâtre d'incursions meurtrières de ses partisans.

Fin septembre, les partisans de Kamwina Nsapu, dont les revendications ne sont pas clairement connues, avaient pris le contrôle de l'aéroport national de Kananga, dans le Kasaï central voisin, pendant plusieurs heures, avant d'en être délogés au cours d'affrontements qui, selon les sources, ont fait entre 49 et 100 morts.

Votre avis

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG