Liens d'accessibilité

Les homicides au Brésil font plus de morts en quatre ans que la guerre en Syrie


Des membres du Bataillon d'opérations spéciales du Brésil (BOPE) participent à un exercice de simulation de crise mené par le BOPE pour montrer aux médias comment la sécurité allait être organisée lors des Jeux olympiques de 2016

Des membres du Bataillon d'opérations spéciales du Brésil (BOPE) participent à un exercice de simulation de crise mené par le BOPE pour montrer aux médias comment la sécurité allait être organisée lors des Jeux olympiques de 2016

Les homicides au Brésil ces quatre dernières années ont fait plus de morts que la guerre en Syrie, selon des chiffres de l'ONG Forum Brésilien de Sécurité Publique.

La neuvième édition du rapport annuel de cette ONG dénombre 58.383 victimes de meurtres et assassinats en 2015 au Brésil, soit environ 160 par jour et un toutes les neuf minutes.

Le nombre d'homicides recensés par l'ONG entre 2011 et 2015 au Brésil s'est élevé à 278.839. Selon les statistiques de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme, la guerre qui fait rage dans ce pays a tué 256.124 personnes sur la même période.

Le rapport annuel de l'ONG brésilienne prend en compte des cas d'homicide volontaire, ainsi que les vols avec violence ou lésions corporelles ayant entraîné la mort.

Le taux d'homicides atteint 28,6 pour 100.000, contre 28,9 en 2014, largement au-dessus des 10/100.000, considéré par l'Onu comme le seuil de violence endémique.

Trois Etats pauvres de la région Nordeste sont les plus touchés: Sergipe a pris la tête de ce triste classement avec un taux de 57,3 pour 100.000 habitants, une augmentation de 18,2% par rapport à 2014. Suivent Alagoas, qui au contraire, a vu son taux baisser de 64,1 à 50,8, et le Rio Grande do Norte (48,6).

Le rapport met aussi en évidence la brutalité policière qui sévit au Brésil, avec en moyenne neuf personnes par jour tuées par les forces de l'ordre.

En 2015, 3.345 personnes ont été tués par les forces de l'ordre, 6,3% de plus que l'année précédente.

Par ailleurs, 393 policiers ont été tués l'an dernier dont 103 en service.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG