Liens d'accessibilité

Brésil : violences à la veille des municipales dans le nord-est


Les manifestants affrontent avec la police anti-émeute à Niteroi, Brésil, 2 août 2016

Les manifestants affrontent avec la police anti-émeute à Niteroi, Brésil, 2 août 2016

Deux autobus et cinq centres de vote pour les élections municipales de dimanche au Brésil ont été incendiés par des criminels samedi à l'aube dans la région métropolitaine de Sao Luiz do Maranhao (nord-est), ont indiqué les autorités locales.

Ces attaques de samedi, revendiquées par des détenus d'une faction du crime organisé, portent à 24 le nombre de violences enregistrées depuis jeudi à Sao Luiz où 17 autobus notamment ont été brûlés.

Le président du Tribunal supérieur électoral (TSE) Gilmar Mendes et le ministre de la Défense Raul Jungmann ont annoncé qu'ils se rendraient sur place dès samedi et que la sécurité sera renforcée par l'armée.

"Les gens peuvent aller voter sans peur dimanche", a déclaré le président du TSE à la chaîne de TV Globo news.

"Comme cela se passe dans d'autres Etats du Brésil comme à Sao Paulo, il s'agit d'organisations criminelles qui dominent les prisons et ordonnent des attaques hors des prisons" pour semer la terreur, a ajouté M. Mendes.

Selon un communiqué du gouvernement de l'Etat du Maranhao, "les opérations réalisées par la police se sont soldées par l'arrestation de 30 personnes dont 16 adolescents".

La police a confirmé que "35 détenus du Complexe pénitencier de Pedrinhas avaient ordonné ces attaques; 23 d'entre eux ont été transférés samedi dans une autre prison", ajoute le communiqué.

Dans d'autres Etats et notamment à Rio de Janeiro - où 15 candidats ou personnes liées à la campagne électorale ont été assassinées au cours des dix derniers mois - la sécurité sera renforcée également par l'armée et la police d'élite.

Ces crimes sont attribués en partie aux milices paramilitaires et aux trafiquants de drogue qui se disputent des territoires.

Vendredi, le ministre de la Défense a annoncé le renfort de 25.000 militaires dans 420 villes de 15 des 27 Etats régionaux pour les élections.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG