Liens d'accessibilité

USA : après le passage de l'incendie Bluecut aura-t-on une maison ou rentrer?


Une fumée se dégage au-dessus de la ville de Los Angeles, en Californie, le 22 juillet 2016.

Une fumée se dégage au-dessus de la ville de Los Angeles, en Californie, le 22 juillet 2016.

USA: après le passage de l'incendie Bluecut, "aura-t-on une maison où rentrer?"

Du mythique restaurant et motel Summit Inn, il ne reste que l'enseigne rouge qui surplombe des ruines encore fumantes, et quelques carcasses de banquettes ou d'armoires carbonisées par le redoutable Blue Cut Fire qui continue sa course à l'est de Los Angeles.

Cet établissement très populaire de la route 66 "datait de 1952, Elvis l'avait rendu célèbre", se désole le gérant de la station d'essence attenante, Mike Gabriel.

"La directrice vivait dans une petite maison juste derrière, elle a tout perdu", ajoute-t-il.

La station d'essence a miraculeusement survécu, alors que toutes les collines environnantes sont calcinées. "Le vent a changé de côté d'un seul coup alors que les flammes n'étaient qu'à quelques mètres des réservoirs d'essence", raconte-t-il.

En deux jours, le gigantesque Bluecut Fire a détruit plus de 10.000 hectares du haut désert du Mojave et reste incontrôlable malgré les efforts de plus de 1.300 pompiers.

Un repérage revu à la baisse par rapport à la veille (12.000 hectares), a fait remarquer la télévision locale KTLA qui précise que les pompiers ont été en mesure d'établir un tracé plus précis de l'incendie.

Près de 83.000 personnes ont reçu l'ordre d'évacuer et quelque 34.500 bâtiments sont menacés. Le nombre de ceux qui ont été détruits n'est pas encore connu.

Attisé par des rafales de vents à 50 km/h et des températures caniculaires, le feu ravage arbres et broussailles desséchés par une sécheresse record de cinq années consécutives.

"La végétation explose", souligne Chon Bribiescas, porte-parole du service national des forêts. L'incendie a déferlé par endroits en boules de feu.

Le Blue Cut "fonce tout droit le long de l'autoroute 138", renchérit Mike Anderson, un pompier venu en renfort depuis Redding, dans le nord.

Paso Lane, en hauteur de la petite ville de Phelan, est entouré de collines en feu, d'où s'élèvent d'épaisses colonnes de fumée sombre qui donnent au ciel une couleur apocalyptique.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG