Liens d'accessibilité

Suspensions de Blatter et Platini : réactions du monde sportif


Michel Platini, président de l'UEFA discute avec Sepp Blatter,ex-président de la Fifa le 29 mai 2015 (REUTERS/Ruben Sprich)

Michel Platini, président de l'UEFA discute avec Sepp Blatter,ex-président de la Fifa le 29 mai 2015 (REUTERS/Ruben Sprich)

Réactions du monde du football vendredi, au lendemain des suspensions de Joseph Blatter, Michel Platini, Chung Mong-joon et Jérôme Valcke par le comité d'éthique de la Fifa.

- La Fédération néerlandaise (KNVB): "Le football est scandalisé de voir à nouveau le président Sepp Blatter faire la une de la presse pour de très mauvaises raisons. La suspension temporaire de 90 jours infligée à Michel Platini rend le problème encore plus complexe et douloureux. La KNVB a soutenu sa candidature pour succéder à Blatter. La KNVB va dès que possible rencontrer les autres Fédérations pour discuter de ces suspensions et de leurs conséquences".

- Vitali Moutko, ministre des Sports et président de la fédération russe soutient l'idée "d'un comité éxecutif d'urgence". "Il y en a besoin, parce que la Fifa tombe en ruine sous nos yeux. Je vais parler sans faute à ceux qui sont à l'initiative de ce comité d'urgence et je les soutiens. (Concernant Blatter) la présomption d'innocence doit être appliquée (...) le comité d'éthique aurait du prendre sa décision après un jugement définitif".

- Constant Omari, président de la Fédération congolaise de football (Fecofa), membre de la commission de réforme au sein de la Fifa et membre du comité exécutif de la CAF: "Je crois que la Fifa est en train de traverser un moment très, très difficile lié à la crise de gouvernance (...) En tant que président de la Fédération congolaise de football, je m'inscris dans le droit chemin des réformes. (...) Je pense qu'il faudrait respecter le calendrier mis sur place par le comité exécutif et que, au plus tard le 26 février 2016, il faudra des élections".

Avec AFP

XS
SM
MD
LG