Liens d'accessibilité

L'UDPS souhaite une rencontre Tshisekedi-Kabila pour sortir de la crise en RDC


À gauche, Felix Tshisekedi, et au centre Jean-Marc Kabund, lors d'une conférence de presse au siege de l'UDPS, Limete, Kinshasa, en RDC le 28 octobre 2016. (VOA/Top Congo)

À gauche, Felix Tshisekedi, et au centre Jean-Marc Kabund, lors d'une conférence de presse au siege de l'UDPS, Limete, Kinshasa, en RDC le 28 octobre 2016. (VOA/Top Congo)

L'Union pour la Démocratie et le Progrès social va brandir le carton rouge à Joseph Kabila le 19 décembre prochain afin de lui signifier la fin de son mandat et exiger son départ de la tête du pays. Le secrétaire général du parti d'Etienne Tshisekedi l'a rappelé au cours d'un point de presse à Kinshasa.

Jean-Marc Kabund a une nouvelle fois rejeté l'accord politique qui a sanctionné le dialogue le 18 octobre dernier.

Il a traité comme "un non événement" la nomination de Dany Badibanga comme Premier ministre.

Il a rappelé que "seule une rencontre entre Kabila, Tshisekedi et leurs alliés respectifs pour une gestion consensuelle de la transition" permettra de décrisper la tension politique.

Jean-Marc Kabund a dénoncé "les insuffisances et les dangers que contient l'accord du 18 octobre pour notre jeune démocratie et pour notre peuple".

"Nous ne suivrons pas les va-t-en-guerre qui pullulent dans la majorité", poursuit-il, "rampant aux pieds de Kabila et faisant des courbettes pour obtenir des postes et des avantages personnelles".

Il a insisté sur le fait que "l'UDPS et le rassemblement sont d'avis que seul un dialogue" entre Joseph Kabila et les opposants pourra mettre un point final à la crise.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG