Liens d'accessibilité

Etienne Tshisekedi déclare avoir déclenché le compte à rebours pour le départ de Kabila

  • Eddy Isango

Etienne Tshisekedi, leader l'Union pour la démocratie et le progrès social (Udps) et du Rassemblement, 28 novembre 2014.

Etienne Tshisekedi, leader l'Union pour la démocratie et le progrès social (Udps) et du Rassemblement, 28 novembre 2014.

Empêché de tenir son meeting, le leader de l’Union pour la démocratie et le progrès social (Udps) et du Rassemblement, plate-forme des forces vives opposées au prolongement du mandat du président Joseph Kabila, déclare, dans un communiqué, avoir lancé le compte à rebours pour le départ du pouvoir du chef de l’Etat congolais à la fin du mandat de celui-ci, le 19 décembre comme le prévoit la Constitution de la RDC.

"Le Rassemblement invite tous les congolais, toutes les plateformes, partis politiques, associations membres de la société civile à une mobilisation générale, et déclenche à dater de ce jour le compte à rebours de la fin du mandat de Monsieur Kabila, qui interviendra le 19 décembre 2016 à minuit, conformément à l’article 64 de la Constitution," affirme M. Tshisekedi dans le document.

L’opposant historique dénonce les autorités de Kinshasa de l’avoir empêché de tenir son discours pour une deuxième semaine consécutive.

Il qualifie "d’état d’urgence", les dispositifs déployés pour empêcher le meeting de ce samedi; "état d’urgence décrété de fait par Joseph Kabila, en violation de la Constitution, dans plusieurs villes pour confisquer les libertés du peuple au profit de la dictature, qu’il a instaurée et durcie en RDC", soutient-il.

Depuis les petites heures du matin, la police s’est déployée dans plusieurs villes du pays. Des échauffourées ont été signalées à Bunia dans l'ex-province Orientale et à Goma, dans la province du Nord-Kivu où des partisans du Rassemblement ont brûlé des pneus et érigés des barricades avant que certains ne soient arrêtés.

A Kinshasa, la police a bloqué toutes les entrées du quartier où M. Tshisekedi réside et occupé le terrain où le meeting devait se tenir, près du Parlement, faisant jouer d'incessants matches de football depuis 5 heures du matin jusqu’à 6 heures du soir.

La situation a été la même à Lubumbashi, dans l'ex-province du Katanga.

Dans sa déclaration écrite, M. Tshisekedi "condamne la violence avec laquelle, les forces armées et les éléments de la police, instrumentalisés par le pouvoir, ont, depuis plusieurs jours, opéré des rafles dans les quartiers et enlevé des responsables des mouvements de jeunes du Rassemblement", précise le document.

Le leader du Rassemblement annonce avoir pris des mesures pour contourner les stratégies du gouvernement pour des manifestations à venir.

"Le Rassemblement prend à témoin l’opinion nationale et internationale que Kabila et son régime sont prêts à toutes les dérives et entraves pour empêcher le peuple congolais de défendre la constitution et exercer ses droits fondamentaux et ; le Rassemblement se prépare en conséquence à toutes éventualités pour affronter la dictature et défendre ses droits en recourant à toutes les voies auxquelles l’autorise la Constitution", soutient le document.

Le président Joseph Kabila, a, deux jours plus tôt, nommé M. Samy Badibanga comme Premier ministre sur base d’un accord signé entre le pouvoir et un groupe d’opposants pour tenir les élections en avril 2018.

Le climat politique est tendu en RDC à l’approche de la date du 19 décembre sanctionnant la fin du deuxième et dernier mandat du président Kabila au pouvoir depuis 2001.

Les élections n’ont pas pu être organisées à la date prévue par la Constitution qui limite à deux le nombre de mandats présidentiels et empêche ainsi à M. Kabila de se représenter.

Les autorités congolaises justifient leur refus d’autoriser les manifestations par les dérapages enregistrés il y a quelques mois.

Près de 50 personnes ont été tuées les 19 et 20 septembre dernier dans des heurts entre forces de l’ordre et manifestants qui exigeaient le départ de M. Kabila au 20 décembre 2016.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG