Liens d'accessibilité

Réformes de choc en Tanzanie


Inauguration du président John Magufuli (AP photo)

Inauguration du président John Magufuli (AP photo)

En Tanzanie, le nouveau président élu, John Magufuli, a annoncé de nouvelles restrictions concernant les missions à l’étranger des fonctionnaires ainsi que la fin de certaines exonérations fiscales. Des mesures choc qui semblent annoncer le début d’une nouvelle politique d’austérité.

Le communiqué du nouveau président, Johan Magufuli, est lapidaire : "Le président a mis un terme à tous les voyages à l'étranger des fonctionnaires du gouvernement avec effet immédiat ». Désormais si un agent public a besoin de voyager, il devra obtenir l’approbation du président en personne ou du ministre de la fonction publique. Il est de notoriété publique que certains fonctionnaires faisaient de fréquents et couteux voyages à l’étranger à la charge des contribuables. Alors que la Tanzanie est pourtant l’un des pays d’Afrique qui bénéficie le plus de l’aide au développement. John Magufuli, qui a promis de doubler les recettes fiscales nationales au cours des cinq prochaines années, avait besoin d’un changement radical. Il vient d’intimer l’ordre à tous ses ministres de se rendre dans les régions rurales du pays afin d’écouter « les problèmes et les griefs du peuple ». Le nouveau président a aussi fait une visite surprise au ministère des Finances vendredi dernier pour mettre fin aux exonérations fiscales. Si ses nouvelles mesures font effet, John Magufuli aura mérité pleinement le surnom donné par ses partisans : John le bulldozer.

XS
SM
MD
LG