Liens d'accessibilité

La Voix de l"Amérique a pu joindre le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku, qui a démenti avoir fui la capitale de la province.

Selon des sources concordantes, un grand nombre de militaires et de représentants des autorités congolaises fuyaient dimanche la capitale du Nord-Kivu. Mais contrairement aux rumeurs qui circulaient à Goma, le gouverneur Julien Paluku n'a pas quitté la ville. Idriss Fall l'a joint dans sa résidence.


Les rebelles avancent sur la ville de Goma après avoir repoussé les Casques bleus des Nations Unies et les troupes gouvernementales. Notre correspondant dans la région rapporte que des combats ont eu lieu à Kibumba et que les FARDC n’ont pas pu résister à l’assaut.



Selon le porte-parole des rebelles, Vianney Kazarama, les combattants du M23 sont à quelques kilomètres de Goma. Il a ajouté qu'ils sont prêts à riposter à toute attaque de l'armée, qu’ils n’hésiteraient pas à repousser hors de Goma.

Les combats entre rebelles et forces gouvernementales ont forcé des milliers de personnes à fuir leurs maisons. Au nord de Goma, plus de 18 000 personnes ont quitté le camp de Kanyaruchinya pour se diriger vers celui de Mugunga, au sud de la ville.

Samedi, les hélicoptères de combat des Nations Unies avaient pris pour cible les positions rebelles.

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a exhorté le président rwandais Paul Kagame à user de son influence sur le M23 pour aider à calmer la situation. Le Conseil de sécurité a tenu une réunion d'urgence à huis clos samedi, à la demande de la France, pour discuter de la situation.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG