Liens d'accessibilité

RDC: Les sanctions contre Makenga seront-elles efficaces?


Des combattants du M23 à Rutshuru, dans l'est de la RDC

Des combattants du M23 à Rutshuru, dans l'est de la RDC

Le chef militaire du M23 est accusé par l'ONU et les Etats-Unis de graves violations, notamment de violences contre les civils.

Au lendemain de l’annonce par l’ONU et les Etats-Unis de sanctions contre le chef militaire de la rébellion du M23, le colonel Sultani Makenga a déclaré à la presse qu'il était "innocent" des exactions dont on l’accuse.

L’officier rebelle serait coupable de graves violations, notamment de violences contre les civils, selon Washington qui l’a placé sur une liste noire des personnes physiques ou morales sanctionnées pour leur participation au conflit dans l'est de la RDC. Ses avoirs ont été gelés, une mesure également prise hier par l'ONU, qui a ajouté une interdiction de voyage contre Makenga.

Que dire de l’opportunité et de l’effacité d’une telle décision ? C’est la question que la VOA a posée au représentant du Haut-Commisariat aux Droits de l’Homme de l’ONU en RDC, Scott Campbell.

XS
SM
MD
LG