Liens d'accessibilité

La cote de popularité de David Cameron en chute libre


Le Premier ministre britannique David Cameron arrivant à un sommet de l'UE dans le bâtiment du Conseil de l'UE à Bruxelles, le 19 février 2016. (AP Photo/Martin Meissner)

Le Premier ministre britannique David Cameron arrivant à un sommet de l'UE dans le bâtiment du Conseil de l'UE à Bruxelles, le 19 février 2016. (AP Photo/Martin Meissner)

La cote de popularité du Premier ministre britannique est à son plus bas niveau depuis trois ans après les révélations sur le fonds offshore de son père au Bahamas, selon un sondage YouGov.

Seulement 34% des personnes interrogées ont une opinion favorable de l'action de David Cameron, contre 58% qui pensent le contraire.

C'est son score le plus bas depuis juillet 2013, selon l'institut YouGov qui remarque que même Jeremy Corbyn, le très contesté leader du Labour, enregistre désormais moins de mauvaises opinions (52%) que M. Cameron.

Le sondage a été réalisé mercredi et jeudi, peu après les révélations dimanche des "Panama Papers" sur le fonds d'investissement offshore dirigé par Ian Cameron, le père du Premier ministre, décédé en 2010.

Après plusieurs jours de pression et de circonvolutions, M. Cameron a fini par admettre jeudi soir dans une interview télévisée qu'il avait bien détenu des actions dans ce fonds jusqu'en 2010.

Seule une petite minorité (23%) des Britanniques font confiance au Premier ministre conservateur pour juguler le problème de l'évasion fiscale.

Son ministre des Finances George Osborne fait encore pire (17%). Les deux font nettement moins bien que Jeremy Corbyn (39%) mais aussi Boris Johnson, le maire pro-Brexit de Londres et grand rival de M. Cameron (25%).

La chute de popularité du Premier ministre est particulièrement sensible dans l'électorat conservateur (de 71% d'opinions favorables en janvier à seulement 44% aujourd'hui).

Selon YouGov, en plus des révélations fiscales, ce plongeon pourrait traduire également le désaccord de la base quant au positionnement du Premier ministre sur la question européenne.

A rebours de nombreux eurosceptiques du parti conservateur, David Cameron fait campagne pour le maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne lors du référendum du 23 juin sur la question.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG