Liens d'accessibilité

Pakistan: l'ancien président Pervez Musharraf, inculpé


 Pervez Musharraf (au c.) -Archives

Pervez Musharraf (au c.) -Archives

l’ancien président et ancien chef de l’armée a été inculpé de meurtre, conspiration en vue de commettre un meurtre et complicité criminelle.

La justice pakistanaise a inculpé, mardi, l’ancien président Pervez Musharraf en rapport avec l’assassinat, en décembre 2007, de l’ancien Premier ministre Benazir Bhutto. L’audience, qui a duré 20 minutes, s’est tenue sous un imposant dispositif de sécurité, dans la ville-garnison de Rawalpindi, quartier général de l’armée pakistanaise. Les journalistes n’y ont pas été admis.

Selon le procureur Chaudhry Mohammad Azhar, l’ancien président et ancien chef de l’armée a été inculpé de meurtre, conspiration en vue de commettre un meurtre et complicité criminelle.

Benazir Bhutto

Benazir Bhutto

C’est la première fois qu’un ancien chef de l’armée est inculpé au Pakistan, où la haute hiérarchie militaire était, jusque-là considérée comme intouchable.

L’armée a dirigé le pays pendant près de la moitié de ses 66 ans d’indépendance, se livrant parfois à des coups d’Etat. Elle continue de dominer la politique étrangère quand bien même le Pakistan a connu une période continue de régime démocratique après la démission de Musharraf en 2008 sous menace de mise en accusation.

A l’issue de l’audience à Rawalpindi, l’avocat de l’ancien président pakistanais s’est adressé à la presse, disant que M. Musharraf a rejeté tous les chefs d’accusation retenus contre lui.

XS
SM
MD
LG