Liens d'accessibilité

Mali : le représentant de l'ONU, le Tunisien Hamdi, remplacé par le Tchadien Annadif


Mongi Hamdi, chef de la Minusma. (U.N. Photo/Devra Berkowitz)

Mongi Hamdi, chef de la Minusma. (U.N. Photo/Devra Berkowitz)

Hamdi, pressenti pour entrer au gouvernement tunisien, quittera ses fonctions en janvier. Sa gestion était critiquée par plusieurs pays. M. Annadif a quant à lui été chef de la mission de l'Union africaine en Somalie de 2012 à 2014.

Le chef de la Mission de l'ONU au Mali (Minusma), l'ex-ministre tunisien des Affaires étrangères Mongi Hamdi, quittera ses fonctions en janvier et sera remplacé par le Tchadien Mahamat Saleh Annadif, a appris vendredi 18 décembre l'AFP de sources diplomatiques à Bamako.

"Mahamat Saleh Annadif, ancien ministre tchadien des Affaires étrangères, nommé à la tête de la mission de l'ONU au Mali, prendra ses fonctions en janvier", a déclaré à l'AFP une source au cabinet de l'actuel représentant de l'ONU au Mali.

Mongi Hamdi, actuellement pressenti pour rentrer au gouvernement tunisien, avait été nommé en janvier 2015 pour succéder au premier chef de la Minusma, le Néerlandais Bert Koenders, nommé ministre des Affaires étrangères aux Pays-Bas.

"Nous sommes au courant, M. Hamdi s'en va, et Mahamat Saleh Annadif arrive", a confirmé un responsable du ministère malien des Affaires étrangères sous couvert d'anonymat.

Sous le mandat de M. Hamdi, les négociations de paix conduites à Alger ont abouti à la conclusion d'un accord de paix, signé successivement en mai par le camp gouvernemental et en juin par l'ex-rébellion à dominante touareg, mais les attaques jihadistes se sont parallèlement intensifiées sur le terrain.

"Hamdi manquait de poigne"

Sa gestion était critiquée par plusieurs pays. "Ce qui est clair est que M. Hamdi manquait de poigne dans la gestion de la crise malienne", a commenté sous couvert d'anonymat un diplomate en poste à Bamako.

Avec plus de 1.100 militaires et policiers sur un effectif total de quelque 10.300, le contingent tchadien de la Minusma est le troisième en nombre, derrière ceux du Burkina Faso et du Bangladesh.

La Minusma, déployée depuis juillet 2013, est la mission de maintien de la paix de l'ONU la plus coûteuse en vies humaines depuis la Somalie en 1993-1995.

M. Annadif a également été chef de la mission de l'Union africaine en Somalie (Amisom), de novembre 2012 à juin 2014.

Le nord du Mali était tombé en mars-avril 2012 sous la coupe de groupes jihadistes liés à Al-Qaïda, après la déroute de l'armée face à la rébellion à dominante touareg, d'abord alliée à ces groupes qui l'ont ensuite évincée.

Les jihadistes ont été dispersés et en ont été en grande partie chassés à la suite du lancement en janvier 2013, à l'initiative de la France, d'une intervention militaire internationale qui se poursuit actuellement. Mais des zones entières échappent encore au contrôle des forces maliennes et étrangères.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG