Liens d'accessibilité

Le chef militaire de l'ex-rébellion malienne tué dans l'explosion d'une mine


Un combattant touareg de la coordination des mouvements de l'Azawad (CMA) pointe son arme près de Kidal, au nord du Mali, le 28 septembre 2016,

Un combattant touareg de la coordination des mouvements de l'Azawad (CMA) pointe son arme près de Kidal, au nord du Mali, le 28 septembre 2016,

Cheikh Ag Aoussa, chef militaire de l'ex-rébellion à dominante touareg du nord du Mali, a été tué dans l'explosion d'une mine samedi à Kidal, dans le nord-est du pays, confirment des sources militaire et des ex-rebelles.

La voiture du chef militaire "a sauté sur une mine, et il est mort sur le coup", a déclaré à l'AFP une source militaire africaine au sein de la Minusma.

L’explosion s’est produite sur le sur le chemin du retour alors que M. Aoussa venait quitter le bureau de la Mission de l'ONU (Minusma), où il a assisté à une réunion

L'information a été confirmée par l'ex-rébellion, qui a réclamé "une enquête indépendante".

Avec AFP

XS
SM
MD
LG