Liens d'accessibilité

Vatican: pas d'élu après la première journée du conclave


Une fumée noire montant de la cheminée installée sur la chapelle Sixtine indique que le premier vote n'a pas permis l'élection du successeur de Benoît XVI.

La première journée du conclave a pris fin, au Vatican, sans l'élection d'un nouveau pape.

Le processus a débuté mardi matin par une messe spéciale à l'intention des cardinaux. Ensuite, les 115 "princes de l'Eglise" se sont isolés dans la chapelle Sixtine où ils ont commencé à délibérer. Ils y resteront jusqu'à ce qu'un nouveau pape soit désigné.

Impossible de dire combien de temps prendra le processus. Et ce n’est qu’une fois qu’une fumée blanche s’échappera de la cheminée de la chapelle Sixtine que le monde sera averti.

La fumée, mardi soir, à l'issue de l'unique vote prévu, était noire, signifiant qu'aucun des cardinaux n'avait obtenu la majorité des deux tiers plus une voix (77 voix) requise pour être élu souverain pontife.



A partir de mercredi, il y aura deux votes durant la matinée et deux autres dans l'après-midi, jusqu'à l'élection d'un pape. Les observateurs du Vatican prévoient que ce conclave pourrait durer moins d'une semaine.

Ce processus est loin de faire l’unanimité, y compris parmi les catholiques.

Le conclave est une affaire d’hommes, et c’est ce que dénonce la Conférence pour l’ordination des femmes. Rassemblées sur le Janicule, colline surplombant Rome, des militantes ont organisé une veille.

Elles se battent pour que les femmes aient elles aussi le droit de devenir prêtres, et d’occuper des postes de décision au sein de l’Eglise.

La Place Saint-Pierre

La Place Saint-Pierre



Un tel point de vue partagé en Australie, aux États-Unis et Grande-Bretagne, où des femmes ont chanté un cantique et symboliquement répandu une fumée rose, imitant les volutes blanches s’échappant traditionnellement de la chapelle Sixtine, à chaque fois qu’un nouveau Pape est désigné.

Aucune information ne filtrera de la Chapelle Sixtine jusqu'à ce que les fidèles et touristes rassemblés sur la Place Saint-Pierre, au Vatican, entendent ces fameux mots "habemus papam" (nous avons un pape), indiquant l'élection du successeur de Benoît XVI.
XS
SM
MD
LG