Liens d'accessibilité

Israël accepte un plan international pour la reprise des négociations de paix avec les Palestiniens


Chantiers à Gilo, une colonie juive construite sur des terres qu'Israël occupe depuis la guerre de 1967 mais revendiquées par les Palestiniens

Chantiers à Gilo, une colonie juive construite sur des terres qu'Israël occupe depuis la guerre de 1967 mais revendiquées par les Palestiniens

Les Palestiniens accusent le gouvernement israélien de violer l’esprit de la proposition du Quartette en approuvant, récemment, un projet de construction de 1 100 unités de logement à Jérusalem-Est.

Israël a formellement accepté un plan international pour la reprise des négociations de paix avec les Palestiniens, mais cette reprise ne semble pas imminente, les deux parties n’étant pas du tout d’accord sur les termes de la proposition.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a salué, hier dimanche, « l’appel du Quartette à des négociations directes sans pré-conditions, » ajoutant qu’Israël a des préoccupations concernant le plan, mais que celles-ci seront signalées en temps opportun. Toutefois, il n’a rien précisé.

La déclaration du Quartette (c’est-à-dire des Etats-Unis, de la Russie, de l’Union européenne et de l’ONU) ne fait aucune mention explicite d’un gel des colonies, mais elle demande aux parties de s’abstenir d’actes provocateurs. Elle rappelle leurs obligations dans le cadre d’une feuille de route signée en 2003 et soutenue par Washington, laquelle prévoit un arrêt complet des constructions juives dans les territoires occupés.

Les Palestiniens accusent le gouvernement israélien de violer l’esprit de la proposition du Quartette en approuvant, récemment, un projet de construction de 1.100 unités de logement à Jérusalem-Est.

XS
SM
MD
LG