Liens d'accessibilité

Etat palestinien: Abbas soumet une demande d'adhésion à l'ONU


Mahmoud Abbas (à g.) remet la demande d'adhésion au Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon

Mahmoud Abbas (à g.) remet la demande d'adhésion au Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon

Le président de l'Autorité palestinienne a aussi appelé les Etats qui ne l'ont pas encore fait à reconnaître l'Etat de Palestine.

Le Président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a remis vendredi au Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, une lettre de candidature de la Palestine pour devenir membre des Nations Unies, a indiqué le porte-parole du Secrétaire général. Le Secrétaire général de l'ONU doit transmettre cette lettre de candidature au Conseil de sécurité de l'ONU.

Peu après cette remise officielle de demande d'adhésion, le président de l'Autorité palestinienne a prononcé un discours, disant : « J'appelle M. le Secrétaire général à rapidement transmettre notre demande au Conseil de sécurité et je demande aux membres distingués du Conseil de sécurité de voter en faveur de notre adhésion à part entière. J'appelle aussi les Etats qui ne l'ont pas encore fait à reconnaître l'Etat de Palestine », a-t-il ajouté.

De son côté, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, dans son discours à l’Assemblée générale de l’ONU, a non seulement rejeté la démarche palestinienne, mais critiqué la façon dont son pays est traité sur la scène mondiale.

Benjamin Netanyahu, à la 66ème Assemblée générale de l'ONU

Benjamin Netanyahu, à la 66ème Assemblée générale de l'ONU

« Israël est injustement pointé du doigt et condamné plus souvent que toutes les nations du monde prises dans leur ensemble, » a dit M. Netanyahu.

Plus loin, il a jouté, «La paix doit avoir pour fondement la sécurité. La vérité est que nous ne pouvons réaliser la paix par des résolutions de l’ONU mais par des négociations directes entre les parties. La vérité est que jusqu'à présent, les Palestiniens refusent de négocier. La vérité est que..Israël veut la paix avec un Etat palestinien…mais les Palestiniens veulent un Etat sans la paix. »

Le chef du gouvernement israélien rappelle qu’en l’an 2000, Israël fit une offre de paix, généreuse selon lui, qui répondait à presque tous les désiderata des Palestiniens. Cependant, Yasser Arafat le rejeta. Puis, le Premier ministre Olmert fit une offre encore plus généreuse en 2008, soutient M. Netanyahu, mais le président Abbas ne daigna même pas y répondre.

XS
SM
MD
LG