Liens d'accessibilité

Une école supérieure des mines et de la métallurgie inaugurée au Gabon


Le président Ali Bongo Ondimba, Washington, le 31 mars 2016.

Le président Ali Bongo Ondimba, Washington, le 31 mars 2016.

Le président Ali Bongo Ondimba a inauguré l'Ecole des Mines et de la Métallurgie de Moanda (est du Gabon), cofinancée par l'Etat gabonais et le groupe français Eramet pour former une main d'oeuvre qualifiée dans le deuxième pays producteur de manganèse au monde.

"Cette école répondait au souci d'une plus grande diversification de notre économie (...) Nous ne voulons plus être un exportateur de matières brutes, nous voulons transformer", a déclaré à la presse le chef de l'Etat, venu couper le ruban symbolique, en présence de plusieurs ministres, de dirigeants d'Eramet et d'une foule d'habitants.

"Il faut donc accompagner une idée comme celle-là, de structures qui vont former des ingénieurs, des techniciens supérieurs, pour que nous puissions avancer et aller beaucoup plus loin dans la transformation" des matières premières au Gabon, a-t-il ajouté.

L'Ecole a coûté plus de 12 milliards de francs CFA (plus de 18 millions d'euros) et s'étend sur 40 hectares. Elle doit ouvrir ses portes en septembre 2016 et accueillera 120 élèves.

L'objectif est de former des cadres de haut niveau dans la prospection minière, l'extraction des minerais et la métallurgie, avec l'appui pédagogique d'experts de l'Ecole nationale supérieure des mines de Nany (France).

C'est le "fruit d'un partenariat public-privé absolument exemplaire et pragmatique entre l'Etat gabonais et le groupe Eramet, qui s'illustre également dans les domaines industriels, des infrastructures, de la création de valeur ajoutée et de la formation des jeunes", a pour sa part déclaré le PDG d'Eramet, Patrick Buffet, également présent.

L'établissement, le premier du genre dans la sous-région, "est une réponse au besoin accru de main d'oeuvre qualifiée au Gabon et plus largement en Afrique centrale ainsi qu'une réelle opportunité de développement offerte à la jeunesse gabonaise", a ajouté le chef d'entreprise.

La Comilog (Compagnie minière de l'Ogooué), filiale locale d'Eramet, exploite depuis 50 ans un important gisement de manganèse à Moanda, où elle a produit en 2015 un record de 3,9 millions de tonnes de minerai.

Un complexe métallurgique qui produit du silicomanganèse (capacité de production 65.000 tonnes par an) et manganèse métal (20.000 tonnes par an) a également été inauguré à Moanda en juin 2015.

Depuis son élection en 2009, le président Bongo a fait de la de la diversification de l'économie une priorité, à travers notamment l'industrialisation du secteur minier et du bois, dans un pays très dépendant du pétrole, qui assure encore plus de 50% de ses recettes budgétaires.

Dans le secteur minier, seuls l'or et le manganèse sont aujourd'hui exploités au Gabon, mais plusieurs projets importants sont à l'étude dans le centre et le nord-est du pays (niobium, terres rares et minerai de fer notamment).

Avec AFP

XS
SM
MD
LG