Liens d'accessibilité

Deux nouvelles attaques au couteau contre des Israéliens à Jérusalem-Est


Du personnel de la santé porte sur une civière un homme poignardé à Jérusalem, 10 novembre 2015.

Du personnel de la santé porte sur une civière un homme poignardé à Jérusalem, 10 novembre 2015.

La police indique avoir abattu l'un des assaillants.

Les deux attaques ont presque été simultanément perpétrées mardi dans la partie est de la ville occupée et annexée.

Ces attaques sont les premières à être perpétrées à Jérusalem depuis une dizaine de jours, durant lesquels la vague d'attentats anti-Israéliens avait connu une accalmie dans la Ville sainte.

La première attaque a eu lieu à Pisgat Zeev, un quartier de colonisation, où deux adolescents palestiniens, selon la police, ont blessé à coups de couteau un garde de sécurité du tramway. Le plus jeune, âgé de 12 ans et résident du camp de réfugiés de Chouafat à Jérusalem-Est, a été grièvement blessé par des tirs du garde. Le deuxième, âgé de 14 ans et originaire du quartier palestinien de Beit Hanina à Jérusalem-Est, a lui aussi été arrêté.

Le garde blessé a été transporté à l'hôpital, a précisé la porte-parole de la police Luba Samri. "Les passagers du tramway se sont précipités sur le deuxième terroriste et l'ont maîtrisé", a-t-elle dit.

La seconde attaque au couteau s'est déroulée près de la porte de Damas, l'une des principales entrées de la Vieille Ville de Jérusalem. Un Palestinien du quartier d'Essaouiya à Jérusalem-Est, Mohammed Nemr, 37 ans, est passé en courant à hauteur de deux gardes de sécurité privés "et a tenté de les poignarder avec un couteau". "Les gardes ont tiré, une réponse professionnelle et rapide pour éviter que des innocents ne soient blessés", a affirmé la police.

L'agresseur transporté dans un état critique à l'hôpital est ensuite décédé, selon la police.

Un secouriste palestinien d'une cinquantaine d'années "a été blessé au bras par des tirs des gardes", a précisé la police.

Depuis le 1er octobre, des violences faisant craindre une nouvelle intifada ont fait 76 morts côté palestinien -dont un Arabe Israélien- et dix côté israélien dans les Territoires palestiniens, à Jérusalem et en Israël. Une grande majorité des Palestiniens tués l'ont été en tentant ou en menant des attaques selon Israël.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG