Liens d'accessibilité

Des opposants congolais demandent la création d'un corridor humanitaire dans le Pool


Denis Sassou Nguesso lors du scrutin du 25 octobre 2015, Brazzaville.

Denis Sassou Nguesso lors du scrutin du 25 octobre 2015, Brazzaville.

Une délégation d'opposants congolais est en visite à Washington. Ils tentent de sensibiliser sur la situation au Congo où Denis Sassou Nguesso doit prêter serment le 16 avril.

Alors que les Nations Unies ont annoncé l'envoi à Brazzaville du représentant spécial de l'ONU en Afrique Centrale, Abdoulaye Bathily, l'opposition congolaise lance une offensive diplomatique

Une délégation séjourne dans la capitale américaine. Après des rencontres au Département d'Etat, les opposants espèrent rencontrer des membres du Congrès dont Karen Bass, membre de la sous-commission Afrique à la Chambre des représentants.

L'enjeu : obtenir plus que des déclarations même si Washington a clairement dénoncé les irrégularités lors du scrutin du 20 mars 2016.

Une marche prévue ce 15 avril à Brazzaville à l’appel de l’opposition pour dire non à la violence politique à l’appel du FROCAD. L’opposante Claudine Munari, à l’initiative de cette marche, est toujours assignée à résidence de même que le général Jean-Marie Mokoko et André Okombi Salissa.

C'est le 16 avril, en principe, que Denis Sassou Nguesso doit prêter serment malgré la contestation de sa victoire par les opposants.

C'est dans ce contexte que l’opposition congolaise tente de rallier la communauté internationale à sa cause. Une délégation est actuellement en visite à Washington.

Sur VOA Afrique, c'est Norbert Tricaud, l’avocat du général Jean-Marie Mokoko, qui sonne la charge et dévoile les doléances des opposants au régime congolais : établissement d'un corridor humanitaire dans le Pool, envoi de médecins et infirmiers pour soigner les blessés et fin des assignations à résidence non motivées.

Une lettre a aussi été adressée au Secrétaire général de l'ONU, Ban ki-moon, pour demander que le Conseil de sécurité saisisse la Cour Pénale Internationale pour les "crimes en cours dans le Pool" selon Me Tricaud

Le parti présidentiel lui se penche déjà sur l'investiture du président Denis Sassou Nguesso dans la capitale congolaise.

Pierre Ngolo, le secrétaire général du PCT affirme à VOA Afrique que des dispositions ont été prises pour s'assurer du bon déroulement des cérémonies de prestation de serment.

M. Ngolo rejette catégoriquement les revendications exprimées par l'opposition qui demande l'ouverture d'un corridor humanitaire. Il accuse l'opposition de créer "des conditions d'insécurité, déstabiliser et jeter le discrédit sur une victoire qu'ils ne tolèrent pas. Ce qui se passe dans le Pool n'est qu'une contestation armée dont l'opposition est responsable", a-t-il déclaré.

XS
SM
MD
LG