Liens d'accessibilité

Côte d’Ivoire : l’ONU fait état de 300 000 déplacés


De nombreux civils avaient fui les combats d'Abidjan

De nombreux civils avaient fui les combats d'Abidjan

La plupart des déplacés se trouvent dans l’Ouest du pays, une région qui a connu certains des plus violents combats durant les quatre mois de crise entre le président Alassane Ouattara et son prédécesseur, Laurent Gbagbo.

Deux mois après la fin de la violente crise politique en Côte d’Ivoire, le Haut Commissariat de l’Onu aux réfugiés signale qu’au moins 320 000 personnes déplacées n’ont pas toujours regagné leurs lieux de résidence habituelle. Une équipe d’évaluation sillonne le pays pour les enregistrer et avoir une meilleure idée de la situation actuelle, a indiqué l’agence onusienne.

Selon le HCR, la plupart des déplacés se trouvent dans l’Ouest du pays, une région qui a connu certains des plus violents combats durant les quatre mois de crise entre le président Alassane Ouattara et son prédécesseur, Laurent Gbagbo.

Melissa Fleming, porte-parole du HCR, fait état de plus 132 000 déplacés dans l’Ouest, de plus de 62 000 dans le Nord et de près de 56 000 à Abidjan, la capitale économique. Par ailleurs, plus 200 000 Ivoiriens se sont réfugiés dans les pays voisins, a précisé Mme Fleming.

XS
SM
MD
LG