Liens d'accessibilité

Burundi : l'opposition rejette les conclusions de la commission nationale pour le dialogue inter-burundais


Le président burundais Pierre Nkurunziza rencontre les représentants du Conseil de sécurité de l'ONU, le 22 janvier 2016.

Le président burundais Pierre Nkurunziza rencontre les représentants du Conseil de sécurité de l'ONU, le 22 janvier 2016.

L'Alliance Démocratique pour le changement (ADC-IKIBIRI) a dénoncé le rapport rendu public mercredi par la commission nationale pour le dialogue inter-burundais. Dans ses conclusions, la commission recommende l'amendement de la Constitution sur la limite des mandats présidentiels et du mandat de sénateur à vie dont bénéficient les anciens chefs de l'Etat.

Léonce Ngendakumana, l'une des figures de l'opposition burundaise encore à Bujumbura et à la tete de l'Alliance Démocratique pour le Changement (ADC-IKIBIRI) a qualifié ce rapport de "machination". Selon lui, les conclusions rendues publiques ne reflètent pas "les points de vue de tous les burundais" ... "l'opposition n'a pas été consulté", a-t-il ajouté.

Léonce Ngendakumana a aussi estimé que ce rapport relève de la "négation de la nation burundaise".

XS
SM
MD
LG