Liens d'accessibilité

Arrestation d'un Chinois en possession de 43 kilos de cornes de rhinocéros en Afrique du Sud


Des cornes de rhinocéros pris en photo par un bureau d'avocat dans le New Jersey, États-Unis, 19 décembre 2013 (Photo d'illustration).

Des cornes de rhinocéros pris en photo par un bureau d'avocat dans le New Jersey, États-Unis, 19 décembre 2013 (Photo d'illustration).

Un ressortissant chinois a été interpellé à l'aéroport international de Johannesburg en possession de 43 kilos de cornes de rhinocéros d'une valeur estimée à 440.000 euros, a annoncé la police sud-africaine jeudi.

A la suite d'une information reçue par une personne anonyme, l'unité d'élite de la police (Hawks) a procédé mercredi à "un contrôle de routine" et découvert dans les bagages d'un voyageur chinois "18 cornes de rhinocéros pesant environ 43 kilos", a indiqué à l'AFP une porte-parole de la police, Ndivhuwo Mulamu.

Le passager, un jeune homme de 28 ans, qui était en transit entre la Namibie et Hong Kong, a été immédiatement arrêté.

Il comparaîtra vendredi devant le tribunal de Kempton Park, dans la banlieue de Johannesburg, pour "trafic de cornes de rhinocéros conformément à la loi sur les espèces menacées", selon Ndivhuwo Mulamu. Il encourt plusieurs années de prison.

En août, un autre ressortissant chinois avait été arrêté au même aéroport de Johannesburg avec dix cornes de rhinocéros et plusieurs objets décoratifs issus de cet animal gravement menacé par le braconnage. Là encore, la personne interpellée se rendait à Hong Kong.

Les cornes de rhinocéros sont prisées en Asie, notamment en Chine et au Vietnam, où on leur prête des vertus thérapeutiques, non prouvées scientifiquement.

La corne de rhinocéros est composée de kératine comme les ongles humains et se vend jusqu'à 60.000 dollars le kilo au marché noir.

Son trafic international est interdit depuis 1977, mais cette mesure n'a pas permis d'enrayer le massacre des rhinocéros.

L'an dernier, 1.342 de ces pachydermes ont été tués en Afrique.

Et ces huit dernières années, plus de 5.000 rhinocéros, soit le quart de leur population mondiale, ont été tués en Afrique du Sud, qui abrite 80% de ces mammifères encore en vie.

Avec AFP

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG