Liens d'accessibilité

Après le procès du malien jihadiste, les Tombouctiens demandent justice à l'encontre d'autres jihadistes


Ahmad Al Mahdi Al Faqi assis au tribunal lors de sa comparution initiale devant la Cour pénale internationale à La Haye, Pays-Bas, 30 septembre 2015.

Ahmad Al Mahdi Al Faqi assis au tribunal lors de sa comparution initiale devant la Cour pénale internationale à La Haye, Pays-Bas, 30 septembre 2015.

Les maliens ont suivi de près le procès d’Al Mahdi Al Faqi à la CPI, parce qu’il est le premier malien à comparaître devant cette juridiction internationale, pour atteinte au patrimoine culturel du Mali.

Attendant la confirmation de la peine retenue contre lui, les Tombouctiens ne cachent pas leurs joies, ils ne veulent pas aussi que le procès se limite à Al Faqi seulement.

Les populations souhaitent voir d’autres criminels de la crise de 2012 passer devant la CPI.

Sur place, Kassim Traoré laisse parler les Tombouctiens.

XS
SM
MD
LG