Liens d'accessibilité

Une panne informatique crée des retards importants dans les aéroports du nord-est des Etats-Unis.


Des passagers à l'aéroport Reagan près de Washington ce 15 aout 2015.

Des passagers à l'aéroport Reagan près de Washington ce 15 aout 2015.

Une panne informatique crée des retards importants des aéroports du nord-est des Etats-Unis

Des aéroports de la côte nord-est des Etats-Unis affichaient toujours de très importants retards samedi vers 18h45 GMT à cause d'une panne informatique du contrôle aérien, selon les autorités.

Des centaines de vols étaient encore retardés, plusieurs heures après la panne, selon le site internet spécialisé Flightaware.

L'autorité de l'aviation civile (FAA)"a diagnostiqué un problème de traitement automatique dans un centre de contrôle de trafic aérien à Leesburg en Virginie (est)", indique un communiqué de la FAA.

Ce centre est notamment en charge d'une bonne partie de la gestion du trafic aérien sur la façade nord-est des Etats-Unis entre New York au nord et Washington au sud.

La FAA a simplement indiqué que certains vols pouvaient être retardés et n'a pas donné d'explication sur les raison de la panne. Toutefois, un responsable, sous couvert d'anonymat, indiquait que la panne n'était ni due à un accident ni à un acte de piratage informatique.

Le trafic en haute altitude (au-dessus de 10.000 pieds soit un peu plus de 3.000 m) est dérouté pour éviter l'espace aérien touché par la panne, précise la FAA.

"En raison d'une panne d'ordinateur à DC Center, les arrivées et les départs à BWI (Baltimore), Reagan et Dulles (Washington) sont réduits à un minimum", indique un tweet de l'aéroport BWI, qui se situe juste en-dehors de Baltimore, à une heure de route de Washington DC. Il était la plateforme la plus touchée en milieu d'après-midi.

"Il y a un problème avec le contrôle du trafic aérien, et tous les vols de la côte est de notre compagnie sont touchés", indiquait également American Airlines, qui comme les autres compagnies de la région tentait de faire face au mécontentement de très nombreux passagers.

Le site de l'autorité de l'aviation civile américaine (FAA) montrait que JFK, le plus important aéroport de New York était revenu à la normale mais que IAD, le principal hub international de la région de Washington affichait encore des retards de deux heures à 18h45 GMT.

XS
SM
MD
LG