Liens d'accessibilité

Un Irakien soupçonné de "terrorisme" interpellé en Pologne


Le pape François embrasse un enfant lors d’une audience spéciale avec les personnes handicapées dans la salle Paul VI au Vatican, 11 juin 2016.

Le pape François embrasse un enfant lors d’une audience spéciale avec les personnes handicapées dans la salle Paul VI au Vatican, 11 juin 2016.

Un ressortissant irakien soupçonné de préparer des actes à caractère "terroriste" a été interpellé à Lodz, dans le centre de la Pologne, à la veille de l'ouverture des Journées mondiales de la jeunesse (JMJ).

Des centaines de milliers de jeunes catholiques et le pape François doivent participer aux JMJ, encadrées par un très important dispositif de sécurité, qui auront lieu à Cracovie (sud).

"Une personne a été arrêtée et une procédure judiciaire a été lancée", a déclaré à l'AFP Arkadiusz Jaraszek, un porte-parole du Parquet national à Varsovie, confirmant ainsi l'information diffusée par la télévision privée Polsat News. Il s'est toutefois refusé à toute autre précision.

Selon Polsat News, des agents des services de renseignements polonais ont arrêté cet Irakien de 48 ans dimanche, dans un hôtel de Lodz. Selon d'autres médias polonais, son arrestation remonte à jeudi.

Polsat News affirme qu'il portait sur lui des notes sur des préparatifs d'actes "terroristes" dirigés principalement contre des établissements commerciaux français en Pologne.

Ayant vécu quelques années en Suisse, puis en Suède, il est arrivé en Pologne il y a quelques jours, a rapporté la chaîne, citant des sources non officielles.

Les agents sont actuellement à la recherche d'éventuels complices de l'Irakien et d'importantes quantités d'explosifs, à travers la Pologne, selon Polsat News.

La Pologne a mobilisé plus de quarante mille hommes pour protéger le pape François et les jeunes pèlerins venus le rencontrer aux JMJ, qui se tiendront du 26 au 31 juillet.

Interrogé par des journalistes, le ministre de l'Intérieur, Mariusz Blaszczak, a indiqué lundi matin qu'environ 200 personnes avaient été interdites d'entrée sur le territoire polonais, dans le cadre des mesures de sécurités entourant les JMJ.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG