Liens d'accessibilité

Le ministre de l'Economie claque la porte et dénonce le blocage des réformes en Ukraine


Ukraine IMF

Ukraine IMF

Le ministre ukrainien de l'Economie, acteur central de la lutte anticorruption, a claqué mercredi la porte du gouvernement, accusant le pouvoir de bloquer les réformes promises alors que le pays est embourbé depuis deux ans dans une grave crise économique.

"Aujourd'hui, j'ai décidé de démissionner de mes fonctions de ministre du Développement économique et du Commerce d'Ukraine. La raison est la soudaine intensification des tentatives de blocage de réformes importantes et systémiques dans notre pays", a déclaré Aivaras Abromavicius lors d'une conférence de presse.

"Ce n'est pas seulement un manque de soutien ou de volonté politique. Ce sont des mesures actives visant à paralyser notre travail de réformes", a-t-il ajouté, en citant notamment des tentatives d'imposer des personnes "douteuses" dans son équipe et à des postes clés dans les entreprises publiques.

Arrivé à ce poste en décembre 2014, après la chute du président prorusse Viktor Ianoukovitch et l'arrivée au pouvoir des pro-occidentaux qui promettaient d'enrayer le fléau de la corruption, M. Abromavicius, un Lituanien, ancien cadre dirigeant d'un fonds suédois, avait promis d'utiliser les "méthodes les plus radicales" pour réformer le pays.

Avec la ministre des Finances d'origine américaine Natalie Jaresko, il était considéré comme un homme clé dans l'application des réformes promises par le président pro-occidental Petro Porochenko et demandées par les bailleurs de fonds de Kiev comme le Fonds monétaire international.

Dans une déclaration commune, plusieurs ambassadeurs occidentaux à Kiev, dont ceux des Etats-Unis, de Grande-Bretagne et d'Allemane, se sont dits "très déçus" de la démission du ministre de 40 ans.

"Il est important que les dirigeants de l'Ukraine mettent de côté leurs différends, laissent dans le passé les intérêts qui ont empêché les progrès dans le pays depuis des décennies, et aillent de l'avant concernant les réformes indispensables", ont-ils plaidé.

L'ambassadeur des Etats-Unis à Kiev Geoffrey Pyatt a loué sur son compte Twitter un "des grands champions des réformes du gouvernement".

Avec AFP

XS
SM
MD
LG