Liens d'accessibilité

Tunis salue la décision de la Belgique sur un retour de ses touristes

  • VOA Afrique

Des policiers patrouillent sur la plage de Sousse, Tunisie, le 28 juin 2015.

Le chef de la diplomatie tunisienne Khemaies Jhinaoui salue la décision "importante" des autorités belges de lever partiellement les restrictions de voyage vers la Tunisie, une mesure prise dans la foulée de l'attentat de Sousse en 2015.

Le 23 février, le ministère belge des Affaires étrangères a de nouveau autorisé ses ressortissants à se rendre à Tunis et sur l'axe côtier de Hammamet, Nabeul, Sousse, Monastir Mahdia et Bizerte. Il a en revanche déconseillé les déplacements dans les zones frontalières avec l'Algérie et la Libye.

"Je remercie (...) la décision de la Belgique de lever une partie des restrictions de voyage vers la Tunisie. Je pense que c'est une décision importante parce qu'on reconnait les efforts que la Tunisie déploie en matière de sécurité", a dit à la presse M Jhinaoui à l'issue d'un entretien avec son homologue belge Didier Reynders, en visite officielle en Tunisie.

Cette décision a été prise après "le constat d'une évolution sur le plan sécuritaire" en Tunisie, a pour sa part déclaré le ministre belge.

Dans la foulée de l'attaque sanglante contre un hôtel à Sousse (est) ayant coûté la vie à 38 touristes, la Belgique avait déconseillé à ses ressortissants de se rendre dans le pays.

La Tunisie, qui a été frappée par une série d'attentats sanglants en 2015 et 2016, fait valoir que la sécurité a été largement renforcée ces derniers mois.

Le pays est sous état d'urgence permanent depuis l'attentat suicide du 24 novembre 2015 en plein Tunis contre un bus de la sécurité présidentielle (12 agents tués).

Malgré l'insistance des autorités tunisiennes, Londres continue de déconseiller les voyages non essentiels dans ce pays, d'ordinaire fréquenté par des centaines de milliers de touristes britanniques chaque année.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG