Liens d'accessibilité

Etienne Tshisekedi s’apprête à rentrer à Kinshasa pour préparer les élections de 2011


Selon lui, après cinquante ans d'indépendance, la RDC n'a pas grand'chose à célébrer

Dans une interview exclusive à la VOA depuis Bruxelles où il reçoit des soins de santé, le leader historique de l’opposition congolaise a confirmé qu’il se présenterait à l’élection présidentielle de l’an prochain. Son parti, l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, avait boycotté les premières élections libres du pays en 2006. Le président de l’UDPS a déclaré qu’il rentrerait en août ou septembre pour le congrès national de son parti.

Pour ce qui est des festivités du 30 juin, M. Tshisekedi est d’avis qu’il n’y a pas grand'chose à célébrer, le pays n’ayant pas accédé, selon lui, à un véritable Etat de droit en cinquante ans d’indépendance.

Etienne Tshisekedi a par ailleurs tenu à rendre hommage à Floribert Chebeya, le militant des droits de l’homme retrouvé mort dans sa voiture au début du mois. « Il avait toutes les qualités qu’on pouvait avoir, a-t-il dit, il était très courageux, il était le seul, et voilà qu’à la veille des célébrations de cette indépendance, il est fauché… nous n’avons pas d’Etat, nous sommes abandonnés à nous-mêmes… nous devons tous nous en inspirer pour que nous puissions avoir l’énergie nécessaire pour continuer la lutte et l’établissement d’un véritable Etat de droit », a déclaré à la VOA le leader de l’UDPS.

XS
SM
MD
LG