Liens d'accessibilité

Steve Bannon évincé du Conseil de sécurité nationale

  • VOA Afrique

Le conseiller de Donald Trump, Steve Bannon, au centre de la photographie, est présent lors de la rencontre entre le président américain et la chancelière allemande, à Washington, le 17 mars 2017.

Le proche conseiller de Donald Trump, Steve Bannon, ne fait plus partie du Conseil national de sécurité depuis le mardi 4 avril.

Dans un document public relayé par Wikileaks, on peut voir que le conseiller ne fait plus partie des membres du Conseil de sécurité nationale.

La nomination au sein cet influent cénacle de Steve Bannon, contempteur virulent de "l'establishment" et des "élites" et ancien patron du très droitier site Breitbart News, avait provoqué une vive polémique.

Donald Trump avait élevé M. Bannon au rang de membre permanent du NSC, ce qui avait généré de vives critiques contre la "politisation" du Conseil.

Le NSC est dirigé depuis le 20 février par H.R. McMaster, un général de 54 ans en exercice, vétéran d'Irak et d'Afghanistan, qui a remplacé le général Michael Flynn forcé à la démission pour avoir menti sur des contacts répétés avec l'ambassadeur russe à Washington.

Donald Trump avait peiné à trouver un remplaçant à M. Flynn, et la presse américaine avait fait état de tensions à la Maison Blanche sur ce remplacement, en raison notamment de l'influence attribuée à Stephen Bannon.

Le Conseil de sécurité nationale (NSC) est un organe discret mais particulièrement stratégique à la Maison Blanche, chargé de rassembler les informations relatives à la sécurité nationale et de conseiller le président en matière de sécurité et de politique étrangère.

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG