Liens d'accessibilité

Soudan : hausse de 30% des prix de l'essence à la pompe


Le Soudan a augmenté les prix de l'essence et du diesel à la pompe d'environ 30% vendredi, en raison d'une pénurie chronique de carburants causée par un manque de devises étrangères.

Le ministère du Pétrole a fait passer le prix du gallon d'essence, soit un peu moins de quatre litres, de 21 à 27,5 livres soudanaises (environ 3,90 euros) et celui du diesel de 14 à 18 livres.

La hausse des prix des carburants est un sujet sensible au Soudan, pays africain dont les réserves en pétrole ont été amputées des trois-quarts environ lorsque le Soudan du Sud a proclamé son indépendance en 2011, après des décennies de conflit avec Khartoum. Enclavé, le Soudan du Sud continue toutefois de dépendre des infrastructures soudanaises pour l'exporter.

"Ce sont les nouveaux prix et ils sont en vigueur dès maintenant", a déclaré un employé d'une station-service de Khartoum à l'AFP, alors qu'il changeait les prix affichés, dans la nuit de jeudi à vendredi.

Ces derniers mois, le Soudan a été confronté à des pénuries fréquentes d'essence et de diesel qui reflètent un manque criant de devises étrangères, cruciales pour importer des carburants.

Le Soudan est soumis depuis 1997 à un embargo commercial de la part des Etats-Unis, qui accusaient alors Khartoum de soutenir des groupes islamistes violents. Oussama ben Laden avait été basé à Khartoum entre 1992 et 1996.

Par la suite, les Etats-Unis ont dénoncé les tactiques du pouvoir soudanais dans le conflit qui l'oppose à des minorités rebelles, notamment dans la région occidentale du Darfour.

Cette semaine, Washington a d'ailleurs prolongé ses sanctions d'un an, mais a dit vouloir poursuivre le dialogue avec Khartoum et ne pas exclure une levée de l'embargo à n'importe quel moment.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG