Liens d'accessibilité

Sotheby's se lance dans la vente d'art moderne africain


L'employé d'une Sotheby's regarde une sculpture créée par El Anatsui du Ghana à la vente d'art africain moderne et contemporain de Sotheby's à Londres, le 12 mai 2017

La maison d'enchères Sotheby's tiendra mardi à Londres sa première vente d'art moderne et d'art contemporain africain.

Au total, 115 créations de 63 artistes issus de 14 pays seront proposées aux enchères. Les principales pièces de cette vente sont des réalisations du Ghanéen El Anatsui, des Sud-africains William Kentridge et Irma Stern, qui ont tous trois déjà dépassé le cap du million de dollars (920.000 euros) pour une oeuvre lors de précédentes enchères.

L'art africain pèse seulement 0,01% du marché international de l'art mais les dirigeants de Sotheby's se montrent optimiste quant à son potentiel de développement.

"Nous avons observé le marché grandir ces dernières années", a expliqué Hannah O'Leary, en charge de l'art africain au sein de la maison d'enchères, à l'AFP.

"C'est un marché assez jeune mais nous avons assisté à une croissance phénoménale depuis 5, 10 ans", précise-t-elle, grâce notamment à l'apparition de collectionneurs africains et d'un nouvel intérêt exprimé par les musées.

Elle estime que cette vente constitue "une superbe opportunité de démarrer une collection sérieuse", la pièce la moins chère étant mise à prix à 1.000 livres (1.180 euros).

Aux côtés de certaines grandes signatures de l'art africain, les oeuvres de six artistes seront mises aux enchères pour la première fois.

"Il y a encore énormément à faire pour pallier la sous-représentation des artistes africains", poursuit Hannah O'Leary. D'après elle, le marché "sous-estime" encore certaines oeuvres.

La principale pièce de la vente est une sculpture d'El Anatsui, "Earth Developing More Roots", réalisée à partir de feuilles d'aluminium et de fils de cuivre et mesurant plus de trois mètres. Elle est estimée entre 650.000 et 850.000 livres sterling (entre 768.000 et 1 million d'euros).

"Icarus chocolate", une peinture de trois mètres de long réalisée sur des machettes par l'Angolais Francisco Vidal, devrait être adjugée entre 15.000 et 20.000 livres (entre 17.700 et 23.600 euros).

"Crash Willy", une création du Nigérian Yinka Shonibare Mbe, montre une automobile accidentée, et son chauffeur, sans tête. Elle pourrait être attribuée entre 120.000 et 180.000 livres (entre 141.000 et 212.000 euros).

Le montant total de la vente des oeuvres devrait atteindre 2,8 à 4 millions de livres (3,3 à 4,7 millions d'euros) d'après Sotheby's.

Les oeuvres ont été précédemment présentées à Paris, Johannesburg, Le Cap et New York.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG