Liens d'accessibilité

Signature d'un accord de paix au Mozambique


Armando Guebuza et Afonso Dhlakama, le jour de la paix (VOA)

Armando Guebuza et Afonso Dhlakama, le jour de la paix (VOA)

Le président et le chef de l'opposition du Mozambique ont ratifié un accord de paix, mettant fin à deux ans de conflit latent, qui faisait redouter que le pays ne sombre à nouveau dans guerre civile.

Le président Armando Guebuza et le chef de l'opposition Afonso Dhlakama ont ratifié l'accord vendredi lors d'une cérémonie à Maputo, à laquelle avaient été conviés des diplomates et des journalistes.

M. Dhlakama avait refait surface jeudi dans la capitale, après deux années dans la clandestinité. Son mouvement, la Renamo, et le parti au pouvoir, le Frelimo, avaient officiellement signé l'accord de paix la semaine dernière, ouvrant la voie à son retour à Maputo.

Pendant deux ans, les partisans et miliciens de la Renamo se sont affrontés périodiquement aux forces gouvernementales, après que le parti se soit retiré de l'accord de paix signé en 1992, qui avait mis fin à 17 ans de guerre civile brutale.

Le Frelimo contrôle le Mozambique depuis l’accession du pays à l’indépendance du Portugal en 1975. M. Dklakama lui reprochait sa mainmise sur la vie politique et l’économie du pays.

XS
SM
MD
LG