Liens d'accessibilité

Manifestation et contre-manifestation à Dakar


Le rappeur sénégalais Thiat s'adressant samedi à des manifestants à Dakar

Le rappeur sénégalais Thiat s'adressant samedi à des manifestants à Dakar

Manifestants pro et anti-Wade ont commémoré les émeutes du 23 juin à Dakar.

Des milliers de manifestants sénégalais ont pris d’assaut la place de l’Obélisque dans la banlieue de Dakar ce samedi, pour dire non à une nouvelle candidature du président Abdoulaye Wade à la présidence. Il y avait parmi eux l’ancien premier ministre Macky Sall. Initialement prévue à la Place de l’Indépendance, la manifestation a dû se déplacer ailleurs, le ministère de l’Intérieur s’y étant opposé pour raison de sécurité.

Les partisans du président Wade ont également manifesté samedi pour soutenir la candidature du chef de l'Etat à la présidentielle qui doit avoir lieu en février 2012. Dans son discours, M. Wade a répondu à l'opposition au sujet du maintien d'Ousmane Ngom à la tête du ministère de l'Intérieur : M. Ngom gardera son poste, mais ne s'occupera pas de l'organisation des élections.

Il y a un mois, le 23 juin, les Sénégalais étaient descendus en grand nombre dans la rue pour protester contre le projet d’instauration d’un ticket présidentiel et crier leur ras-le-bol du régime Wade. Parmi les réformes préconisées figurait également la possibilité pour le ticket d’être déclaré élu dès le premier tour après obtention de 25 % des suffrages exprimés.

Selon les mécontents du mouvement Y’en a marre, ces changements visaient à favoriser une dévolution dynastique du pouvoir en faveur du fils du président, Karim Wade. Au vu de l’ampleur des manifestations, le président Wade avait précipitamment retiré son projet de l’agenda de l’assemblée nationale.

XS
SM
MD
LG