Liens d'accessibilité

Séisme et tsunami meurtriers dans le nord-est du Japon


Seisme et tsunami au Japon

Seisme et tsunami au Japon

Les premières vagues du Tsunami ont atteint la Côte-ouest des Etats-Unis, après l’Etat d’Hawaii. On ne signale pas de victimes pour le moment de ce côté-ci du Pacifique. Mais le bilan provisoire au Japon: au moins 200 morts.

Des vagues d’un mètre ou plus de haut se sont abattues sur les côtes de l’Oregon, dont les habitants comme ceux de la Californie septentrionale ont été avisés d’évacuer les zones basses. Les responsables des services d’urgence ont mis en garde contre d’éventuelles inondations, à la suite du tsunami consécutif au tremblement de terre de magnitude 8,9 au large de la ville de Sendai, dans le nord-est du Japon. Des vagues de 2 mètres de haut ont frappé Hawaii, et ses plages de Waikiki sur l’ile de Oahu.

Des Japonais qui constatent l'ampleur des dégâts causés par le séisme et le tsunami

Des Japonais qui constatent l'ampleur des dégâts causés par le séisme et le tsunami

Le secrétaire général de la Maison Blanche, dans un rapport préliminaire, affirme que le Tsunami ne semble pas avoir eu « un impact énorme » à Hawaii, et que les grandes craintes à ce sujet se sont quelque peu calmées. Il se trouve que les responsables des services compétents ont eu des heures pour se préparer après le tremblement de terre au Japon pour évacuer les habitants des zones vulnérables vers des altitudes plus sûres.

Dans une déclaration, le président Obama a exprimé ses condoléances au peuple du Japon, et a donné des instructions à son gouvernement pour se préparer à venir en aide aux résidents d’Hawaii, des territoires américains dans le Pacifique et de la Côte ouest des Etats-Unis.

Le président Obama

Le président Obama

Les vagues de 10 mètres de haut du tsunami au Japon ont emporté bateaux, maisons et voitures le long de la côte nord-est du pays. Les vidéos de ces régions côtières montrent de grandes destructions. Et les eaux continuent de causer des inondations dans les communautés situées le long de la côte-est, pendant l’alerte au tsunami reste en vigueur pour une bonne partie du Japon. Ces vagues, dit-on, pourraient atteindre d’autres nations du bassin pacifique, voire en Amérique du sud.

Dans la soirée, 7 heures après le tremblement de terre, un haut responsable gouvernemental japonais a annoncé un ordre d’évacuation des maisons situées près d’une centrale nucléaire :

M. Yukio Edano disant, en substance, que l’évacuation des secteurs autour de la centrale de Fukushima Daiichi n’est qu’une mesure de précaution, et qu’il n’y a pas de fuite radioactive.

Il faut dire que le tremblement a cependant crée des incendies à 2 grandes usines pétrochimiques, et la télévision japonaise a montré des quartiers entiers consumés par les flammes. On craint pour la localité de Kesen-numa qui compte 70.000 habitants, elle a été détruite en grande partie par les incendies.

Le bureau de veille géologique américain estime que le tremblement de terre est la 5è secousse de cette envergure que l’on ait enregistrée dans le monde depuis 1900, et la plus puissante qui ait jamais frappé le Japon. On est sans nouvelles d’un bateau transportant plus de 100 personnes, et aussi d’un train.

Les dégâts..

Les dégâts..

A Tokyo, à des centaines de milliers de kms, la secousse a été ressentie dans de nombreux immeubles, et des milliers de gens sont bloqués dans leurs bureaux - les transports publics, le métro en particulier, ne pouvant reprendre que samedi.

XS
SM
MD
LG