Liens d'accessibilité

Réforme de l’immigration : le débat fait rage


Le député démocrate Luis Gutierrez exhorte le président Barack Obama à prendre des décrets pour restructurer l'immigration (AP)

Le député démocrate Luis Gutierrez exhorte le président Barack Obama à prendre des décrets pour restructurer l'immigration (AP)

Le député démocrate Luis Gutierrez et plusieurs leaders religieux exhortent le président Barack Obama à prendre des décrets pour restructurer le système d’immigration américain. Toutefois, d’autres démocrates confrontés à une réélection difficile en novembre disent au chef de l’exécutif de différer une telle action.

Le président Obama et ses proches conseillers sont engagés dans un débat interne sur la question des expulsions d’immigrés en situation illégale et de l’afflux, à la frontière sud des Etats-Unis, de mineurs non accompagnés originaires d’Amérique centrale. Le chef de l’exécutif avait annoncé, en juin, qu’il allait prendre des décrets à ce sujet avant la fin de l’été, pour profiter notamment du fait que le Congrès était en vacances à ce moment-là. Mais la Maison-Blanche dit maintenant que ces décisions viendront plus tard.

M. Gutierrez, qui est l’un des principaux leaders politiques défendant la cause des immigrés, a appelé le président Obama à défendre ce en quoi il croit. « Car il vaut mieux que le président prenne la décision maintenant, de façon claire pour le public américain, de manière transparente, avant les élections », a-t-il dit.

Dans la même lancée, le député Gutierrez a demandé à ceux des démocrates qui préfèrent retarder le processus de ne pas le bloquer. Les démocrates ne peuvent pas se tenir aux côtés des immigrants uniquement quand cela leur convient, a-t-il souligné ; une opinion que partage Clarissa Martinez de Castro du Conseil national de l’ONG hispanique La Raza. « Nous sommes profondément déçus d’apprendre que certains seraient en train de plaider pour que le président retarde son décret annoncé de longue date sur l’immigration », a-t-elle souligné.

Le Sénat a adopté une réforme globale de l’immigration il y a plus d’un an, mais la Chambre des représentants n’est pas parvenue à soumettre la question au vote. En juillet, elle a plutôt adopté un projet de loi axé sur le renforcement de la sécurité aux frontières.

Vu l’afflux des enfants centroaméricains à la frontière avec le Mexique, un groupe de leaders religieux a écrit au président Obama pour lui dire de veiller à ce que les droits des enfants ne soient pas ignorés dans le débat général sur l’immigration.

Le républicain Buck McKeon, président de la Commission des forces armées à la Chambre des représentants est d’un autre avis. Il dit qu’il faut revoir la loi américaine de 2008 protégeant les enfants contre le trafic d’êtres humains car, selon lui, cette mesure encourage les enfants à tenter le périlleux voyage vers les Etats-Unis.

« C’est un problème de réfugiés là-bas à la frontière. Et le président, il y a deux semaines, nous a dit qu’il allait appuyer la modification de la loi de 2008 ; maintenant ils sont contre, donc il a changé d’avis. »

Pour l’heure, les experts ne voient pas très bien quels types de réformes le président Obama mettrait en œuvre pour résoudre le problème des mineurs non accompagnés ou celui des 11 millions de sans-papier vivant aux Etats-Unis.

XS
SM
MD
LG