Liens d'accessibilité

RCA: retrait annoncé des troupes sud-africaines


Des membres de l’armée sud-africaine portant la dépouille mortelle de 13 soldats qui ont été tués en République centrafricaine (RCA) lors d’une cérémonie à la base aérienne de Waterkloof, à Pretoria, 28 mars.2013

Des membres de l’armée sud-africaine portant la dépouille mortelle de 13 soldats qui ont été tués en République centrafricaine (RCA) lors d’une cérémonie à la base aérienne de Waterkloof, à Pretoria, 28 mars.2013

13 soldats sud-africains avaient été tués, le mois dernier en Centrafrique, lors de combats contre les forces de la Seleka.

L'Afrique du Sud affirme qu’elle va retirer ses troupes de la république centrafricaine, où 13 de ses soldats ont été tués dans une bataille avec les rebelles le mois dernier.

Des représentants du gouvernement sud-africain ont confirmé la décision ce jeudi 4 avril, après que le président Jacob Zuma en a fait l’annonce la veille, lors du sommet extraordinaire des dirigeants d’Afrique centrale au Tchad.

Les partis d'opposition veulent savoir pourquoi M. Zuma a envoyé une force d'environ 200 soldats en RCA.

Le gouvernement se défend en soutenant qu'il avait conclu un accord avec le gouvernement (déchu) de Centrafrique. Des dirigeants de l'opposition ont même accusé le Congrès National Africain (au pouvoir) d’avoir voulu protéger des intérêts commerciaux en RCA.

Les 13 soldats sud-africains sont morts lors de combats contre les rebelles de la Seleka qui marchaient sur la capitale Bangui, pour renverser le président François Bozizé.

Le sommet du Tchad, tenu mercredi 3 avril 2013, consacré à la situation en RCA, s'est terminé par une décision des chefs d’Etat d’Afrique centrale de ne pas reconnaître le nouveau gouvernement Seleka, dirigé par Michel Djotodia.

Les leaders d’Afrique centrale ont appelé à un gouvernement de transition qui doit organiser de nouvelles élections dans les 18 mois.
XS
SM
MD
LG