Liens d'accessibilité

RCA : nouveaux affrontements armés à Bangui dimanche


Un milicien antibalaka à Bangui (Archives)

Un milicien antibalaka à Bangui (Archives)

Selon des habitants de Bangui, tout est parti du meurtre, samedi matin, d'un conducteur de moto-taxi, pour une raison encore indéterminée.

Les affrontements qui ont éclaté samedi, à Bangu, entre musulans et miliciens antibalaka ont repris dimanche à Bangui. Un correspondant de VOA Afrique à bangui parle d'une trentaine de morts pour samedi, et d'un bilan indéterminé pour dimanche.

"Selon un bilan établi à partir des principales formations sanitaires et qui reste encore provisoire, il y a plus de 20 morts et une centaine de blessés", a indiqué dimanche un médecin militaire à l'AFP sous couvert d'anonymat . Un hélicoptère des forces internationales déployées en Centrafrique survolait la ville dimanche matin.

Des habitants de Bangui rapportent tout est parti du meurtre, samedi matin, d'un conducteur de moto-taxi, pour une raison encore indéterminée. Des violences ont alors éclaté dans le quartier majoritairement musulman du PK-5, au centre de la capitale centrafricaine, et qui fut l'épicentre des massacres inter-communautaires à Bangui de fin 2013 à début 2014.

Dans une ville où la criminalité reste extrêmement élevée du fait de la profusion d'armes de guerres en circulation, l'assassinat de ce "moto-taxi" - de confession musulmane selon des témoins - a provoqué une explosion de violences, selon des habitants joints par l'AFP.

VOA avec AFP

XS
SM
MD
LG