Liens d'accessibilité

Le président Barack Obama : la fusillade de Newtown est une tragédie de trop


Le président Obama essuyant une larme en évoquant la fusillade Newtown

Le président Obama essuyant une larme en évoquant la fusillade Newtown

C’est un président particulièrement ému qui s’est adressé à la presse au sujet de la tragédie de Newtown, dans le Connecticut, révélant s’être entretenu avec le directeur du FBI Muller et le gouverneur Malloy. « J’ai présenté au gouverneur Malloy mes condoléances au nom de la nation et l’ai clairement assuré qu’il disposera de toutes les ressources nécessaires pour faire la lumière sur ce crime haineux, soigner les victimes et conseiller leurs familles », a-t-il déclaré.

Rappelant les nombreuses tragédies du genre qu’ont connues les Etats-Unis au cours des récentes années, le président américain a dit avoir réagi, avant tout, en tant que parent, ainsi que le ferait n’importe quel parent, a-t-il souligné.

La majorité de ceux qui sont morts aujourd’hui étaient des enfants, de beaux enfants de 5 à 10 ans, a déclaré le président Obama, visiblement secoué. « Ils avaient toute leur vie devant eux, des anniversaires, des remises de diplômes, des mariages, leurs propres enfants, a-t-il dit. Barack Obama a salué la mémoire des enseignants tués dans cette tragédie de Newtown, des femmes et des hommes qui, a-t-il dit, ont consacré leur vie à aider nos enfants à réaliser leurs rêves. »

Des familles des victimes près de l'école primaire Sandy Hook

Des familles des victimes près de l'école primaire Sandy Hook

Le président américain a exprimé sa tristesse face à cette tragédie. « Ainsi donc, nos cœurs sont brisés aujourd’hui pour les parents et les grands-parents, les frères et sœurs de ces petits enfants, et pour les familles des adultes ayant péri. Nos cœurs sont brisés pour les parents des survivants également », a-t-il déclaré.

Le président Obama a dit que le pays devra s’unir pour trouver une solution, au-delà de toute considération politicienne. « Ce soir, Michelle et moi feront ce que fera chaque parent des Etats-Unis, à savoir serrer nos enfants un peu plus fort et nous leur dirons que nous les aimons », a indiqué le président Obama.
« Il y a des familles dans le Connecticut qui ne pourront pas faire de même cette nuit. Et elles ont besoin de nous immédiatement », a déclaré le président Obama, assurant qu’il fera de son mieux pour aider les communautés affectées.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG