Liens d'accessibilité

Plus aucun cas confirmé d'Ebola aux Etats-Unis


Le maire de New York, Bill de Blasio, embrassant le Dr Craig Spencer à sa sortie de Bellevue Hospital le 11 novembre 2014 (Reuters)

Le maire de New York, Bill de Blasio, embrassant le Dr Craig Spencer à sa sortie de Bellevue Hospital le 11 novembre 2014 (Reuters)

Un jeune médecin américain qui avait contracté le virus Ebola en Guinée a quitté l'hôpital de New York où il était soigné, après avoir guéri. Il s’agissait du dernier cas confirmé de la fièvre hémorragique aux Etats-Unis.

Craig Spencer, un médecin de 33 ans, a été applaudi mercredi à sa sortie d’hôpital. Il a même été embrassé par le maire de New York, Bill de Blasio. Il s'était rendu en Guinée pendant cinq semaines, comme bénévole pour Médecins sans Frontières (MSF). A son retour, il a été hospitalisé le 23 octobre, après avoir lui-même constaté qu'il souffrait de symptômes de l’Ebola.

Le Dr Spencer s'est dit fier d’être parti volontairement soigner les malades de l’Ebola en Guinée. Il a d’ailleurs rendu hommage aux médecins guinéens qui, selon lui, sont de vrais héros.

Il a aussi insisté sur le fait qu'il ne faut pas stigmatiser les personnels de santé à leur retour. Il était le seul cas d'Ebola confirmé à New York, et l’un des neuf cas traités aux Etats-Unis ces derniers mois. Huit des patients sont entièrement guéris. Un seul, le Libérien Thomas Eric Duncan, est décédé en octobre à Dallas, au Texas.

Pour le Dr Spencer, il ne fait aucun doute que les mesures prises par les autorités sanitaires américaines pour juguler l’Ebola ont bien fonctionné. « Aujourd’hui, je suis en bonne santé et ne suis plus contagieux », a-t-il dit.

XS
SM
MD
LG