Liens d'accessibilité

En Ouganda, le pape François prie pour le "dialogue" et la "paix" au Burundi


Le pape François à Kampala, Ouganda, le 28 novembre 2015. (VOA)

Le pape François à Kampala, Ouganda, le 28 novembre 2015. (VOA)

Le souverain pontife a lancé un appel pour le Burundi, samedi, durant sa visite en Ouganda. "Je prie avant tout pour le bien-aimé peuple burundais", a-t-il déclaré.

Le pape François a souhaité samedi "des propositions de dialogue" au Burundi, plongé depuis fin avril dans une grave crise politique dont la communauté internationale craint qu'elle ne débouche sur des massacres de grande ampleur.

Le pape a lancé cet appel dans un discours adressé au clergé de l'Ouganda, qu'il n'a pas lu mais qu'il a remis à l'Eglise ougandaise pour publication.

"Malheureusement, dans le monde, il y a de nombreuses situations préoccupantes qui nécessitent nos supplications, à partir des réalités les plus proches", a-t-il noté, évoquant le Burundi.

"Je prie avant tout pour le bien-aimé peuple burundais, afin que le Seigneur suscite chez les autorités et dans toute la société des sentiments et des propositions de dialogue et de collaboration, de réconciliation et de paix", a-t-il écrit.

Le Burundi est plongé dans une crise politique majeure depuis l'annonce fin avril de la candidature du président Pierre Nkurunziza à un troisième mandat, jugé contraire à la constitution par l'opposition. M. Nkurunziza a été réélu en juillet.

Les violences liées à la crise ont déjà fait plus de 240 morts selon l'ONU, et la communauté internationale craint qu'elle ne débouche sur des exactions à grande échelle, dix ans après la fin de la guerre civile, dans un pays dont l'histoire post-coloniale est marquée par des massacres entre majorité hutu et minorité tutsi.

AFP

XS
SM
MD
LG