Liens d'accessibilité

ONU: Pyongyang commet des atrocités "indicibles" contre son peuple


Le leader nord-coréen Kim Jong Un pourrait être tenu personnellement responsable des crimes commis dans son pays, ont averti les Nations Unies

Le leader nord-coréen Kim Jong Un pourrait être tenu personnellement responsable des crimes commis dans son pays, ont averti les Nations Unies

Le rapport de l'ONU appelle la communauté internationale à prendre des mesures urgentes pour faire face à la situation des droits humains dans le pays, et à saisir, au besoin, la Cour pénale internationale.

TEXTE : Le document onusien évoque de multiples crimes contre l'humanité, découlant de politiques établies au plus haut sommet de l'Etat. Ils ont été commis et continuent d'être commis en République populaire démocratique de Corée (RPDC), le gouvernement de Pyongyang ayant systématiquement exterminé, torturé et asservi son peuple, ordonné des avortements forcés, et persécuté des gens pour des raisons politiques, religieuses, raciales et sexuelles.

Le rapport de l'ONU appelle la communauté internationale à prendre des mesures urgentes pour faire face à la situation des droits humains dans le pays, et à saisir, au besoin, la Cour pénale internationale (CPI).

Le rapport inclut une lettre envoyée par le commissaire Michael Kirby au chef de l'Etat nord-coréen, Kim Jong-un, contenant un résumé de leurs constatations les plus graves.

Dans cette lettre, le commissaire affirme que le dictateur pourrait être tenu personnellement responsable des crimes contre l’humanité commis dans son pays.
Pour les États-Unis, le rapport « documente clairement et sans équivoque la réalité brutale » des abus des droits humains en Corée du Nord.
XS
SM
MD
LG