Liens d'accessibilité

Obama promet l'appui des Etats-Unis au gouvernement irakien


Barack Obama s'exprimant sur l'Irak jeudi 19 mai (Photo Maison-Blanche)

Barack Obama s'exprimant sur l'Irak jeudi 19 mai (Photo Maison-Blanche)

Le président Barack Obama a promis l’appui des Etats-Unis au gouvernement irakien, mais a exclu tout rôle actif des forces américaines en Irak. Pour sa part, le Premier ministre irakien, Nouri al-Maliki, a proposé un salaire mensuel à ceux qui se portent volontaires pour combattre l’insurrection aux côtés des forces de sécurité.

Le chef de l’exécutif américain s’est exprimé jeudi au sujet de l’aide que les Etats-Unis entendent apporter au gouvernement irakien face aux insurgés de l’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL).

« Nous sommes prêts à envoyer un petit nombre supplémentaire de conseillers militaires américains – jusqu’à 300 – pour évaluer comment nous allons mieux former, conseiller et soutenir les forces de sécurités irakiennes. Les forces américaines ne retourneront pas au combat en Irak, mais nous aiderons les Irakiens à mesure qu’ils portent la guerre aux terroristes », a déclaré M. Obama.

Mercredi au Congrès, le chef d'état-major inter-armées américain, le général Martin Dempsey, a déclaré à un sous-comité du Sénat que le gouvernement irakien réclame des frappes aériennes américaines. Mais il a vivement critiqué M. al-Maliki, faisant valoir que sa politique de marginalisation de la communauté sunnite et des Kurdes a planté les germes de la crise actuelle. « Le gouvernement d'Irak a négligé les siens. C'est ce qui est à l'origine du problème », a-t-il dit.

En Irak même, le Premier ministre a proposé une solde de 644 dollars à ceux qui se portent volontaires pour le combat, avec en prime une allocation supplémentaire pour l’alimentation.
XS
SM
MD
LG