Liens d'accessibilité

A Nairobi, le pape dénonce "l'arrogance des hommes et le mépris à l'égard des femmes"


Le public attend le pape pour la messe à l'université de Nairobi, 26 nov. 2015. (AP Photo/Ben Curtis)

Le public attend le pape pour la messe à l'université de Nairobi, 26 nov. 2015. (AP Photo/Ben Curtis)

François a donné une messe, jeudi, sur le campus de l'université de Nairobi. Il a salué le fait que "la société du Kenya a longtemps été bénie par une solide vie familiale".

Le pape François a dénoncé jeudi, devant des centaines de milliers de Kényans rassemblés pour une messe à Nairobi, les attitudes qui tendant à "favoriser l'arrogance des hommes et le mépris à l'égard des femmes", appelant à défendre la famille et à protéger "l'innocent pas encore né".

"Nous sommes appelés à résister aux pratiques qui favorisent l'arrogance chez les hommes, qui blessent ou méprisent les femmes, qui ne soignent pas les anciens et qui menacent la vie des innocents qui ne sont pas encore nés", a déclaré le pape François qui s'adressait sur le campus de l'université de Nairobi aux catholiques kényans, et plus largement africains, au deuxième jour de son voyage en Afrique.

Le pape, qui vient de présider à Rome un synode sur le famille où les évêques africains ont reproché aux Occidentaux leurs supposés laxisme et abandon de valeurs chrétiennes traditionnelles, a salué le fait que "la société du Kenya a longtemps été bénie par une solide vie familiale". citant "un profond respect de la sagesse des personnes âgées".

"La santé de toute société dépend toujours de la santé des familles. La foi dans la parole de Dieu nous appelle à soutenir les familles dans leur mission à l'intérieur de la société, à accueillir les enfants comme une bénédiction pour notre monde", a-t-il dit dans son homélie à la foule fervente malgré un temps pluvieux. Il s'exprimait en italien et ces paroles étaient traduites en anglais.

La solidité de la famille "est particulièrement importante aujourd'hui que nous assistons à l'avancée de nouveaux déserts créés par une culture du matérialisme, de l'égoïsme et de l'indifférence".

Le souverain pontife a "lancé un appel particulier aux jeunes de la nation" kényane. "Que les grandes valeurs de la tradition africaine, la sagesse et la vérité de la Parole de Dieu, ainsi que le généreux idéalisme de votre jeunesse, vous guident dans l'engagement à former une société toujours plus juste, inclusive et respectueuse de la dignité humaine".

Dans un pays non dépourvu de tensions ethniques, il leur a demandé de "rejeter tout ce qui conduit au préjugé et à la discrimination, parce que ces choses - nous le savons - ne sont pas de Dieu".

AFP

XS
SM
MD
LG