Liens d'accessibilité

Mort d’Arafat: des rapports d’enquête évoquent un empoisonnement au polonium


Des analyses de trois laboratoires pourraient déterminer si oui ou non, Yasser Arafat a été empoisonné

Des analyses de trois laboratoires pourraient déterminer si oui ou non, Yasser Arafat a été empoisonné

La commission d’enquête palestinienne chargée d’élucider les circonstances de la mort de Yasser Arafat a annoncé avoir reçu les résultats des analyses de laboratoires en Suisse et en Russie.

Ces laboratoires, et un troisième en France, ont prélevé des échantillons sur la dépouille de l’ancien leader palestinien, décédé en 2004. Le corps d’Arafat a été exhumé en novembre 2012 pour permettre ces analyses.

La commission affirme que les laboratoires suisses et russes ont présenté leurs résultats ces derniers jours, mais que les experts étudient leurs conclusions avant de les rendre publiques. Par contre, la chaine de télévision Al-Jazeera, qui dit avoir obtenu une copie du rapport des experts suisses, affirme, ainsi que d'autres média, que ce document montre que l'ancien chef de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) pourrait avoir été empoisonné au polonium.

Plus précisément, des quantités élevées de cette substance radioactive auraient été détectées dans des côtes et le pelvis d'Arafat, et dans le sol ayant contenu sa dépouille.

Arafat est mort en France peu de temps après avoir contracté une maladie mystérieuse.

Le gouvernement français a ordonné une enquête l'année dernière après la découverte de polonium, une substance radioactive, sur des vêtements d’Arafat fournis par sa veuve, Souha. Cette dernière a dit à Reuters mercredi qu'un " vrai crime '' a été dévoilé. La mort d'Arafat a bel et bien été '' un assassinat politique'', a-t-elle ajouté.

Certains dans le monde arabe ont spéculé qu'Israël a empoisonné Arafat, ce que l’Etat hébreu dément vigoureusement.
XS
SM
MD
LG