Liens d'accessibilité

Mali: Ibrahim Ag Mohamed Assaleh suspend toutes ses activités au sein du MNLA


Après avoir été écarté du comité de suivi et d’évaluation de l’accord de Ouagadougou, le responsable chargé des relations extérieures du mouvement a suspendu ses activités au sein du Conseil transitoire.

Une équipe réaménagée du comité, conduite par le vice-président du MNLA Mahamadou Djeri Maiga, participera à la prochaine réunion sur la crise au nord Mali du comité de suivi et d’évaluation de l’accord de Ouagadougou prévu à Bamako le 24 octobre prochain.

Ibrahim Mohamed Ag Assaleh, qui conteste sa mise à l’écart, défend sa position adoptée dans les discussions avec le gouvernement malien jusqu’ici.


«Je suis taxé par les camarades du MNLA d’être trop laxiste, de faire trop de concessions par rapport à l’accord de Ouagadougou, alors que moi je pense que je ne fais qu'appliquer à la lettre ou tenter de faire appliquer à la lettre l’accord de Ouagadougou», a dit Ibrahim Ag Mohamed Assaleh à la VOA, avant d’ajouter «… j’arrête toute activité au sein du MNLA jusqu’à ce que le MNLA réfléchisse bien et qu’il revienne sur sa décision, et je les invite à revenir sur leur décision.»

La semaine dernière, le Mouvement National de Libération de l’Azawad a désigné de nouveaux représentants au sein du comité de suivi et d’évaluation de l’accord de Ouagadougou.
XS
SM
MD
LG