Liens d'accessibilité

Madagascar: la Haute cour constitutionnelle valide un nouveau code de la presse jugé liberticide


La Haute cour constitutionnelle de Madagascar (HCC) a validé vendredi le nouveau code de la presse adopté début juillet par le parlement malgache, dernière étape avant la promulgation de ce texte jugé liberticide par de nombreux journalistes de la Grande Ile.

Seul un article du texte a été retoqué par la HCC qui, dans sa décision, demande au législateur de "préciser" les éventuelles "conditions à l'exercice du droit à la liberté d'information".

"Toutes les autres dispositions de la loi n°2016-029 portant Code de la communication médiatisée sont déclarées conformes à la Constitution et peuvent être promulguées", indique le texte publié vendredi.

Cette nouvelle loi punit notamment de lourdes amendes certains délits commis par voie de presse comme la diffamation ou l'incitation à perturber les fêtes nationales.

Elle autorise également la fermeture d'un organe de presse ou la radiation d'un journaliste par le ministère de la Communication.

Depuis plusieurs semaines ce texte suscite une vague de contestation chez de nombreux journalistes malgaches qui se sont regroupés dans un collectif intitulé Mouvement pour la liberté d'expression.

La HCC "n'a tenu compte d'aucune de nos propositions concernant la nécessité de suivre les normes internationales", a déploré vendredi Lalatiana Rakotondrazafy, l'une des leaders de ce mouvement, interrogée par l'AFP.

XS
SM
MD
LG