Liens d'accessibilité

L’opposition zimbabwéenne pourrait boycotter les élections


Robert Mugabe, 89 ans, brigue un nouvean mandat à la tête de l'Etat

Robert Mugabe, 89 ans, brigue un nouvean mandat à la tête de l'Etat

Plusieurs formations politiques sont d'accord avec le MDC pour dire que la date du 31 juillet revient à violer le droit de millions de Zimbabwéens à participer à un scrutin libre et équitable.

L’opposition zimbabwéenne envisage de boycotter les prochaines élections à moins que des réformes ne soient adoptées dans les domaines de la sécurité et de la justice pour garantir des élections libres, équitables et harmonisées.

L’opposition réclame un réaménagement de la loi électorale en ce qui concerne la liberté d'expression et d'association, et les médias. Les élections au Zimbabwe devraient avoir lieu d'ici la fin du mois de Juillet, comme l’a décidé la Cour constitutionnelle du pays la semaine dernière. Cette date n'est pas pratique et certaines des réformes doivent être appliquées à l'avance, estime le Mouvement pour le changement démocratique (MDC) du Premier ministre Morgan Tsvangirai.

Plusieurs petites formations politiques - ZAPU, MKD et Zanu-Ndonga - ont affirmé qu'elles étaient d'accord avec le MDC pour dire que la fixation de la date des élections au 31 juillet a abouti à la violation du droit de plusieurs millions de Zimbabwéens à participer à un scrutin libre et équitable.
XS
SM
MD
LG