Liens d'accessibilité

L'OMM pourrait bientôt déclarer 2012 l'année la plus chaude jamais enregistrée


Les avertissements se multiplient sur la fonte de la banquise de l'Arctique

Les avertissements se multiplient sur la fonte de la banquise de l'Arctique

L'année 2012 est sur le point d'être déclarée l'une des années les plus chaudes jamais enregistrées, selon les Nations Unies (ONU). Tel est l’avertissement lancé par l'Organisation météorologique mondiale (OMM), qui affirme que le changement climatique est en cours « sous nos yeux », les phénomènes climatiques extrêmes se multipliant.

En dépit de l’effet refroidissant du phénomène climatique dit "La Nina" dans l’océan Pacifique début 2012, les dix premiers mois de 2012 ont été les plus chauds jamais enregistrés depuis le début des enregistrements de données en 1850.

De surcroit, la période allant de 2001 à 2011 a été la plus chaude de l’histoire moderne. Pour le secrétaire général de l’OMM, Michel Jaraud, la fonte de la calotte de glace de l’Arctique cette année est particulièrement inquiétante. « La fonte des glaces a été beaucoup plus importante que dans les années passées; c’est un record », a constaté M. Jarraud.

Selon l’OMM, près de 12 millions de kilomètres carrés de la banquise arctique ont fondu entre mars et septembre 2012. Les images prises par satellite en septembre ont montré que la banquise avait perdu 18% de sa surface par rapport à 2007, année du dernier record. « Donc, définitivement, le message ici, c'est que la tendance non seulement continue, mais s’accélère en ce qui concerne la fonte des glaces de l'Arctique et cela est lié aux changements de température de la planète » a déclaré M. Jarraud.

Sven Harmeling, de l’ONG environementale allemande Germanwatch, rappelle que les pays en développement sont clairement les plus affectés par le changement climatique, mais il souligne que toute la planète est concernée.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG